Dysprosium

SON HISTOIRE

En 1886, celui qui découvrit le GALLIUM, Lecoq de Boisbaudran réussit un nouveau coup de génie, celui d’isoler l’oxyde de DYSPROSIUM d’un échantillon d’oxyde d’Holmium, qu’on pensait jusqu’alors être une substance homogène. Le nom provient du grec et signifie « difficilement accessible », ce qui le décrit parfaitement bien

Ses Propriétés & Applications

Ce métal lourd, gris et argenté est à la fois flexible et extensible. Il est très impur et de ce fait très réactif. En effet, il est oxydable à l’air libre; au contact de l’eau, il se dissout dans une fine acidité. Sous sa forme oxyde, c’est une poudre beige-jaune. Il coûtait un peu plus de 10 euros le kilogramme en 2003, contre plus de 320 en 2010.

Tout comme le NÉODYME, le DYSPROSIUM possède des propriétés fortement magnétiques. Aussi le DYSPROSIUM fait partie des composants d’aimant permanents, qui sont utilisés dans des générateurs pour la production d’électricité et dans les voitures électriques. Il sert d’agent de protection pour les réacteurs nucléaires et les lampes à économie d’énergie.

En outre, il entre dans la production de matériels pour les lasers, le verre, les lampes halogènes et CD.

Dans l´Aéronautique : On ajoute du DYSPROSIUM à des alliages de magnésium que l’on utilise dans l’aéronautique. Il augmente la dureté du matériau et facilite sa transformation.

Dysprosium

Situation & Perspectives

Le DYSPROSIUM est un Métal Stratégique lourde et La quantité actuelle exploitée du DYSPROSIUM est de moins de 100 tonnes par an. En raison de son rôle significatif, dû à sa résistance à la chaleur, pour les aimants permanents, le DYSPROSIUM appartient aux Métaux Stratégiques les plus importantes. En vertu de ces considérations, une forte augmentation de la demande en DYSPROSIUM est à prévoir.

Spécifications:

Point de fusion: 1.407 °C
Densité relative: 8,55 g/cm³
Point d’ébullition 2 567 °C
Couleur: gris argenté.