Terbium

Terbium

SON HISTOIRE

Son nom dérive du village d‘Ytterby, près de Stockholm en Suède où était extrait de la gadolinite. Le TERBIUM a été identifié en 1843 par Carl Gustaf Mosander dans la gadolinite en même temps que l‘ytterbium et l‘erbium. Toutefois son nom n‘a été fixé qu‘en 1877 après plusieurs confusions. La production du TERBIUM pur ne débuta qu’avec l’apparition de la technique d’échange d’ions après 1945.

Ses Propriétés & Applications

Dans sa forme oxyde, ce métal lourd et souple est une poudre marron-foncé. Le TERBIUM et ses composants chimiques sont toxiques, les poussières de métal sont inflammables et explosives. Il est si souple qu’un simple couteau peut le couper. Il est certes peu noble, mais à l’air libre, il est relativement stable.

Le TERBIUM est ajouté aux semi-conducteurs et sert d’agent actif pour les substances fluorescentes et luminescentes. Avec le dioxyde de zircon, il est utilisé dans des secteurs de pointe en tant que stabilisateur de cellules à pile combustible à haute température. En outre, l’oxyde est utilisé pour la substance luminescente verte dans les tubes cathodiques et les lampes fluorescentes.

En raison de ses « talents » d’aimant ferreux, le TERBIUM se prête très bien à la production d’éléments de construction magnétiques, en particuliers dans les aimants NÉODYME, car il accroît la performance.

Situation & Perspectives

Le TERBIUM est une ressource non renouvelable dont l’épuisement était prévu pour 2016. Il est l’un des métaux dont l’approvisionnement futur est le plus critique. Au même titre que le DYSPROSIUM, que le NÉODYME ou que l’EUROPIUM, il est essentiel pour les substances luminescentes, les magnétisants et phosphorescents. En raison de son importance pour les petits aimants, il est encore promis à un bel avenir. Même les mystiques ont pris plaisir à cet élément. Ils croient que l’YTTRIUM établit le lien entre les mondes réels.

Spécifications:

Point de fusion: 1.356 °C
Densité relative: 8,253 g/cm³
Couleur: blanc argenté
Point d’ébullition 3 230 °C